Meyrin-Caillat ou l’histoire d’un succès !

Posté le 30 août 2016 par

Meyrin-Caillat

L’histoire commence en 2005, quand l’entreprise HRS mandate m3 REAL ESTATE (anciennement CGi IMMOBILIER) pour piloter l’ensemble du projet, établir un plan de financement et trouver des investisseurs. Les équipes aguerries de m3 REAL ESTATE ont alors réuni des partenaires financiers fiables afin de mobiliser les ressources nécessaire au développement d’un projet d’une telle envergure.

Après plusieurs études et de longues négociations survenues à la suite du déclassement du terrain de zone agricole en zone de développement, le PLQ a été adopté par le Conseil d’Etat en 2012 puis l’autorisation de construire a été délivrée en 2013. Les travaux ont démarré le 17 mars 2014 et les immeubles ont été livrés le 15 juillet 2016.
Situé en zone de développement, à deux pas de la gare ZIMEYSA, du centre du village de Meyrin et du futur Campus Genevois de la Haute Horlogerie développé par le groupe Richemont, Meyrin-Caillat offre une cohabitation parfaite entre résidentiel et commercial. Plus qu’une résidence contemporaine, Meyrin-Caillat est un véritable concept mixte. Il propose 24 appartements en PPE, 30 appartements à la location (HM, LUP et ZD LOC) ainsi que 3’500 m² de surfaces d’activités. Il privilégie le bien-être et le respect de l’environnement. Aux normes HPE (Hautes Performances Energétiques), il répond aux exigences actuelles en matière d’économie d’énergie grâce notamment au système de chauffage au sol assuré par des sonde géotechnique, à la production d’eau chaude générée par des panneaux solaires en toiture ou encore au confort du triple vitrage.

Meyrin-Caillat, un concept mixte bien pensé.
m3 REAL ESTATE a su répondre au défi budgétaire imposé par le contrôle des prix en zone de développement et assurer en même temps un concept architectural d’une grande qualité avec des façades alliant des combinaisons soignées de matériaux nobles tels que des parements en klinker, des serrureries thermolaquées en IGP Duraxal ou encore des bétons préfabriqués riches en reflets. La volumétrie a été optimisée de manière à offrir des hauteurs généreuses allant jusqu’à 2.8 m dans les logements et jusqu’à 3.4m dans les bureaux. L’ensemble des 24 appartements en PPE a été vendu selon une attribution réalisée en toute transparence, dans le respect des critères de la charte éthique élaborée et signée conjointement avec Monsieur le Conseiller d’Etat, Antonio Hodgers, suite à la modification de la loi LGZD (loi générale sur les zones de développement). Les deux autres immeubles, regroupant les 30 logements en location, ont été vendus à la SUVA et tous attribués selon les critères exigés, liés au régime locatif du bien (HM, LUP et ZD LOC). L’ensemble de ces appartements répondent à un standing élevé avec des pièces faisant de 12 à 15 m² en moyenne, des cuisines toutes équipées, des revêtements au sol en grès dans les salles de bains et de longues lames de parquets dans les autres pièces. La majorité de ces logements bénéficient de balcons de plus de 10 m2. Quant aux surfaces commerciales, la société SPENO INTERNATIONAL a acheté les 3’500 m² proposés dans ce concept dont elle a confié les travaux d’aménagements intérieurs à m3 REAL ESTATE. Elle emménage son siège en juillet. Aujourd’hui 3 plateaux sont encore à la location, soit 900 m² dont m3 REAL ESTATE assure la mise en valeur.

Le développement d’un tel projet immobilier est une course de fond, le tempo donné est clef et le choix des bonnes orientations stratégiques est permanent, de l’établissement du PLQ à l’obtention de l’autorisation de construire. m3 REAL ESTATE a su faire appel à des experts tant en interne qu’en externe pour faire le relais auprès de différentes autorités, locales comme cantonales. Ce projet fut donc une réussite sur l’ensemble de ces phases.

Comments are closed.